Quel enregistreur audio externe choisir ?

Il existe une gamme très complète d’enregistreurs destinée aux professionnels et grand public. Les deux marques à privilégier son Tascam et Zoom. Elles produisent des enregistreurs audio qui peuvent être utilisés dans toute situation, captation de concert, enregistrement de musique, enregistrement de podcast, prise de son pour un film d’entreprise, etc.

Chaque marque propose plusieurs produits avec plus ou moins de fonctionnalités. Que vous choisissiez Zoom ou Tascam, vous retrouverez globalement des produits assez similaires.

Voyons maintenant les différents enregistreurs et leurs fonctionnalités. Nous commencerons par les plus simples pour aller vers les plus complets.

Sommaire

Logiciels de montage vidéo : les principaux critères de choix

Bonus : 3 conseils pour les monteurs professionnels

1 - Les enregistreurs avec jack 3,5mm

Les premiers enregistreurs les plus simples et faciles d’utilisation sont les enregistreurs possédant une prise jack 3,5mm. Elle permet de brancher un microphone de son choix. Vous pouvez utiliser un micro cravate par exemple et mettre l’enregistreur dans votre poche ou celle de la personne interviewée. Ce type d’enregistreur audio entrée de gamme ne nécessite pas de microphone. En effet, deux microphones sont intégrés sur l’appareil et permettent un enregistrement d’une qualité décente.

Cependant pour une qualité de son optimale ou pour pouvoir contrôler le placement de son micro, il est préférable de brancher le microphone de son choix sur la prise jack de l’appareil. 

Enregistreurs audio Tascam DR-05 et Zoom H1

Il permet d’enregistrer sur carte SD des fichiers audio en WAV, ce qui garantit un fichier moins compressé et de meilleure qualité.

Grâce à une visse à l’arrière, il peut être attaché sur un pied ou une perche, ou même directement sur une caméra. Il peut être alimenté par piles ou avec une alimentation secteur optionnelle, ce qui est très pratique en cas d’enregistrement de longue durée.

L’avantage du Tascam DR-05 par rapport au model concurrent, le Zoom H1, est l’interface utilisateur. L’enregistreur est plus grand ce qui laisse de la place pour des boutons plus pratiques et un écran rétroéclairé plus grand lui aussi.

Le tascam DR-05 accepte les cartes SD jusqu’à 128GO alors que le Zoom lui, ne dépassera pas 32Go.

Cependant, le zoom H1N qui est plus récent se compare mieux au Tascam DR-05 avec son interface plus complète.

Pour vous donner une idée du temps d’enregistrement voici un tableau spécifique au Zoom H1n.

2-Les enregistreurs audio numériques prise XLR

La montée en gamme donne accès à des enregistreurs proposant plus d’options. L’une des différences majeures est la présence de prises XLR.

Les prises XLR permettent de préserver la qualité du signal sonore mais aussi de pouvoir choisir une plus grande variété de microphones. Les prises XLR sont souvent couplés à une alimentation Phantom 48V qui permet d’alimenter en électricité un micro.

Enregistreurs audio Zoom H5 ET DR-100MKIII

Deux enregistreurs de qualité proposant encore une fois des tonnes de fonctions. Ils sont tous les deux multi-canaux ce qui permet l’enregistrement de deux microphones en simultané sur des pistes séparées, via les deux entrées XLR.

L’un des avantages du Zoom H5 est la possibilité de changer les micros intégrés. En effet la capsule est détachable et compatible avec d’autres types de microphones.

Ces enregistreurs étant plus gros, leurs interfaces sont aussi plus complexes mais pratiques. On peut notamment sur le Zoom H5, avoir accès directement au mollettes permettant le réglages du volume.

3- Les enregistreurs mixeurs de tournage

Si on monte encore en gamme, la dernière catégorie qui nous intéresse est celle des enregistreurs multi-pistes XLR avec interface de mixage.

Ils sont utilisables en toute situation mais sont parfaits pour les tournages car l’accès facile aux réglages de niveau permettent une maitrise en temps réel. De plus ils peuvent enregistrer plusieurs microphones pour plusieurs acteurs, par exemple sur un tournage de fiction.

Bien entendu les prix sont beaucoup plus hauts mais ils sont justifiés, mise à part la très courte durée des batteries de certains produits. Ce sont de réelles bonnes alternatives au système professionnel utilisé au cinéma comme les enregistreurs Cantar, ou encore les enregistreurs mixeur Sound Devices.

Enregistreur Zoom F4

Ils sont extrêmement complets. La gamme F de chez Zoom est composée de 3 enregistreurs différents. Ils permettent tous l’enregistrement sur plusieurs pistes, ils possèdent de multiples entrées juqu’à 8 microphones en XLR pour le Zoom F8.

Pour ce qui est du Zoom F8, il permet aussi la synchronisation au TC avec une caméra via connexion BNC. 

Pour revenir sur terre, une alternative à la gamme Zoom qui reste assez onéreuse est le Zoom F4 ou encore le Tascam DR-701D.

Le Tascam DR-701D permet d’ailleurs la synchronisation au TC grâce à une prise HDMI, ce qui est parfait pour les utilisateurs de DSLR ou caméra ne possédant pas de sortie BNC. 

Conclusion

Il existe des enregistreurs pour tous les goûts et surtout les besoins. Il ne faut pas hésiter à dépenser un peu plus que prévu dans les matériel son. La qualité du son est extrêmement importante et ne doit pas être négligée.

Personnellement, j’ai choisi le Tascam DR-701D qui est très pratique pour mon utilisation variée. Entre le podcast, les formations ou encore les vidéos YouTube, j’ai besoin de fiabilité mais surtout d’une gestion facile des différentes entrées sonores.

De plus l’option de Synchro via câble HDMI est parfaite et permet d’ailleurs de déclencher l’enregistrement de façon automatique.

Si mon appareil ou caméra avait eu une interface de connexion BNC, j’aurais choisi le Zoom F4 car je préfère entre autre son ergonomie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *